jueves, 15 de noviembre de 2012

La subversion de l'image: Man Ray

Il ne s'agit pas de trouver dans le langage visuel un équivalent du langage écrit dont le langage visuel ne serait qu'une mauvaise traduction, mais bien de faire l'essence même du langage.
 
A.ARTAUD, introduction au scénario du film La Coquille et le Clergyman, réalisé par Germaine Dulac.
 
Anatomie, M.RAY, 1929
 
André Breton dans le Dictionnaire abrégé du Surréalisme, dit à propos de l'IMAGE
 
L'image surréaliste la plus forte est celle qui présente le dégré d'arbitraire le plus élevé, celle qu'on met le plus longtemps à traduire en langage pratique, soit qu'elle recèle d'une dose énorme de contradiction apparente, soit que l'un de ses termes en soit curieusement dérobé, soit que, s'annonçant sensationnelle, elle ait l'air de se dénouer faiblement (qu'elle ferme brusquement l'angle de son compas), soit qu'elle tire d'elle-même une justification formelle dérisoire, soit qu'elle soit d'ordre hallucinatoire, soit qu'elle prête très naturellement à l'abstrait le masque du concret, ou inversement, soit qu'elle implique la négation de quelque propriété physique élémentaire, soit qu'elle déchaîne le rire.  


   Alors que les avant-gardes telles que le cubisme ou le futurisme ont bouleversé le traitement de la peinture, le surréalisme se questionne sur le statut plus général de l’image. En déréglant le sens tout en préservant les apparences, l’effet poétique et provocateur distille leur force.

    La photographie,ou encore,  la réflexion sur l’image, sa portée et son pouvoir subjectif, trouve sa place au sein du surréalisme par son automatisme et sa nature descriptive jusqu’à l’objectivité.
 
Solarisation, M.RAY, 1931
 
            Man Ray (1890-1976) a mérité d’être considéré comme le créateur de la photographie surréaliste. À son arrivée à Paris, la capitale c’est le centre  de la culture, de l’art et de la modernité et c’est aussi le lieu où Man Ray développera son art déconcertant, novateur et original.
         Le caractère découvreur de ses créations se révèle dans le domaine de l’expérimentation ; il découvre et révèle l’opération primitive de la lumière en contact des corps. Grâce à sa liaison avec les artistes d’avant-garde de son époque, Man Ray a ouvert la voie pour la reconnaissance de la photographie comme genre artistique et il devient le garant de toute une révolution esthétique. 
 
Mains peintes par Picasso, M.RAY, 1935
 
La prière, M.RAY, 1930
Le baiser, M.RAY, 1935
 
                _________________________________________________________________
 
 
Bibliographie et liens d'intérêt:
 
 
  
 

 

- La photographie surréaliste, Photo Poche, 2008.
- Man Ray, Autoportrait, Babel, 1998. 
- POIVERT. M., L'image au service de la Révolution: Photographie, Surréalisme, Politique, Paris, Le Point du jour, 2006.

No hay comentarios:

Publicar un comentario