Entradas

Mostrando entradas de agosto, 2015

El Testamento de Orfeo

Imagen
Una película es una fuente petrificante del pensamiento. Una película resucita actos muertos. Una película permite dar la apariencia de la realidad a lo irreal”
Jean Cocteau, El Testamento de Orfeo.

Nacido en una familia de la alta burguesía francesa, Jean Cocteau se reveló pronto como un poeta precoz y brillante. Frecuentando los ambientes mundanos, artísticos y literarios, se relacionó con Picasso, Stravinsky, Gide, Colette y muchos otros. Su obra, proteiforme y casi tan larga como su vida, es enorme y abraza todos los ámbitos de la creación artística. Cocteau es poeta, novelista y dramaturgo, pero también dibujante y está muy vinculado a la creación cinematográfica. Al final de su vida, decoró la Capilla de Villefranche-sur-Mer y, más tarde, la de Milly-la-Fôret (concebida como “su propio sarcófago), en la que será enterrado en 1963.
Jean Cocteau siempre ha recurrido a la tradición literaria para construir la suya. De esta manera, fue hasta las fuentes de Sófocles para La Máquina Inf…

Le Testament d'Orphée

Imagen
« Un film est une source pétrifiante de la pensée. Un film ressuscite des actes morts. Un film permet de donner l’apparence de la réalité à l’irréel. » Jean Cocteau, Le testament d’Orphée


Né dans une famille de la grande bourgeoisie française, Jean Cocteau se révèle un poète précoce et brillant. Fréquentant les milieux mondains, artistiques et littéraires, il se lie avec Picasso, Stravinsky, Gide, Colette et beaucoup d’autres. Son ouvrage, protéiforme et presque aussi longue que sa vie, est énorme et il embrasse tous les domaines de la création artistique. Cocteau est poète, romancier et écrivain de théâtre, mais aussi dessinateur et il est très lié à la création cinématographique. A la fin de sa vie, il décore la chapelle de Villefranche-sur-Mer, puis celle de Milly-la-Forêt (conçue comme « son propre sarcophage »), dans laquelle il sera enterré en 1963.
Jean Cocteau a toujours eu recours à la tradition littéraire pour en bâtir la sienne. De cette façon, il est allé aux sources de Sopho…

La Tolérance de Voltaire

Imagen
« Il est donc de l’intérêt du genre humain d’examiner si la religion doit être charitable ou barbare. »[1]


Le mouvement philosophique et littéraire des Lumières, s’appuie sur la raison, l’expérience et les sciences. Il remet en cause l’ordre social, politique et religieux de l’Ancien Régime. C’est justement cette remise en question de l’ordre préétabli et des idées héritées qui détermine cette petite découverte des Lumières. 
Les progrès scientifiques et techniques, la réflexion sur la relativité des civilisations, les excès d’absolutisme politique instauré par Louis XIV, conduisent un grand nombre d’intellectuels, au début du XVIIIème siècle, à pratiquer systématiquement l’esprit d’examen et à contester les fondements de la société. On cherche à dépouiller la religion de ses superstitions, de son intolérance, des abus commis par un clergé plus soucieux de pouvoir et de richesse que des valeurs morales. L’inégalité sociale, reposant sur le sang au détriment du mérite, la monarchie absol…